frob : peintre, peinture, portraits, artiste, compositions, toiles, aime, acrylique, carnet, brut, trait noir, coloré, techniques, biographie, feutre, trait noir, couleurs
artisteacryliquepeintre peinturesarttoilesdessinebiographietechniques

artiste

compositions FROB bio
figuratif   Né en 1970, FROB a toujours dessiné sur des bouts de cahiers. Pendant ses études de droit, il s'évadait des bancs de la faculté en croquant ses semblables, inspiré aussi par les longues litanies de ses passionants professeurs. Il travaille aujourd'hui a son compte, le jour et puis la nuit, insomniaque, il dessine sur des carnets et peint sur toiles. Il aime le café. Il aime aussi la BD et ça se voit dans ses compositions aux larges traits noirs. Initialement porté sur des portraits crachés, il évolue aujourd'hui sur une forme de naif, brut, figuratif libre (c'est du moins ce que lui indiquent ses proches bien informés). Il aime avoir un gros feutre noir dans la poche et des tubes et pots d'acrylique jamais trop loin (sauf en journée car il travaille). Il apprend découvre, expérimente en permanence. Phénomène récent et curieux : quand il n'a pas peint depuis 2 jours, il est pris de petits tremblements à la main gauche.
--
Born in 1970, FROB has always drawn on notebooks corners. During his law school, he escaped benches of the faculty crunching his similar, also inspired by his exciting and vibrant teachers' long litanies. He now works as an independent on the day and then at night, insomniac, he draws and paints. He loves coffee. He also loves comics and it is visible in his compositions with broad black lines. Initially focused on portraits, FROB now operates on a form of naive, raw, figurative free (at least that's what his knowledged relatives told him). He likes to have a big black felt pen in the pocket and acrylic tubes and pots never too far (except during the day because he works). He learns discovering, constantly experimenting. New and curious phenomenon : when he has not been painting for 2 days, he has a left hand little tremor.
--
Nacido en 1970, FROB siempre ha garabateado en trozos de cuadernos. Durante la facultad de Derecho, se escapó dibujando sus semejantes, también inspirado por las largas letanías de sus profesores emocionantes y vibrantes. En la actualidad trabaja en su cuenta en el día y luego, por la noche, insomne, dibuja y pinta. Él ama el café. También le gustan los cómics y se nota en sus composiciones con grandes líneas negras. Inicialmente centrado en retratos raros, ahora evolucione hacia una forma de ingenua, crudo, figurativa libre (al menos, eso es lo que indica sus parientes informados). Le gusta tener un fieltro negro grande en el bolsillo y tubos de pintura acrílica no demasiado lejos (excepto el día porque trabaja). Se entera descubrió, en constante experimentación. Fenómeno nuevo y curioso: cuando no ha estado pintando durante 2 días, se toma de pequeños temblores en la mano izquierda.

compositions FROB travaux
figuratif   Un système de "collections" successives tend à éclairer le travail de FROB. Les suites expérimentations sous influences se traduisent par des lots de toiles de nature similaire. Cela permet aussi de percevoir une évolution sur le long terme depuis les originales têtes de Frob vers des univers beaucoup moins figuratifs comme la collection "Organiks" ou bien "Broullis".
Une constante cependant : le trait noir épais, tout droit issu de l'influence inconsciente de la BD, structure l'image, organise l'espace nécessairement chaotique. La multitude et le bazar. Des formes qui deviennent personnages. Dans un ensemble disparate, un rond dans un rond devient un oeil et de là, ce qui l'entoure devient un personnage ou une bestiole. Des formes puis des couleurs souvent. Le rose surtout car la chair est tendre et le rose invite à venir carresser la toile.

creuse FROB Interview
 
Lien France 3 Limousin (Reportage de Margaux Blanloeil et Christophe Bodin) - cliquez ICI.
Lien "La Quincaillerie Numérique" - cliquez ICI.

techniques Questions / réponses
colorés  

Q : Quelles matériaux utilisez-vous ?
R : En peinture, le feutre et l'acrylique. En sculpture, le grès chamotté de préférence .

Q : Quelles techniques utilisez-vous ?
R : En sculpture, j'aime éprouver quelques techniques pour ensuite être à même de les reproduire facilement. Par exemple, je me suis entraîné sur la réalisation en série de petits personnages que je peux maintenant réutiliser facilement pour d'autres compositions. Pareil pour les mains.
En peinture, je réalise parfois des croquis sur un carnet que j'utilise de suite ou après coup, pour déterminer un thème ou une forme. D'autres fois, les formes me viennent spontanément.

Q : Combien de temps vous faut il pour réaliser une création ?
R : Réponse de normand : ça dépend ! Cela dit, j'apprécie de réaliser un tableau en moins de 24 heures et une scupture en quelques minutes. La vitesse me donne des ailes. A l'inverse, le fait d'avoir à revenir sur un tableau à plusieurs reprises m'agace un peu. Généralement, le résultat s'en ressent. Pourtant, ça me permet quand même d'améliorer ma technique.

Q : D'où vous vient l'inspiration ?
R : De ce que mon esprit intègre du quotidien et veut bien en restituer, je crois, de manière plus ou moins consciente ... ça, c'est de la réponse ! Bon, en tout cas, à chaque fois que je reviens d'un musée, je suis bouillonant d'idées. Le crayon turbine, le carnet à croquis se met à chauffer sous le feutre. Le trait noir et les couleurs débarquent. Idem, lorsque je travaille en Bretagne, pas loin des falaises et de la mer démontée.

Q : Quels sont les artistes qui vous inspirent ?
R : Picasso, notre Maître à tous (?) et puis Antonio Saura, Dubuffet et Jonone. Moebius, Edika, Mezières, Larcenet, Gotlib, Loisel, Andreas et Tardi. Van gogh me tire les larmes et Hopper me les arrache !! Il y a aussi Florent Chavouet et Murakami. Robert Combas, Hervé Di Rosa, les Ensaders, Kandinsky, Daumier, Fernand Léger et Burgerman font partie du lot.

Q : Avez-vous des thèmes récurents ?
R : En peinture, c'est les tronches de Frobs qui m'intéressent : jamais 2 pareils, tous différents. Gueules cassées et tordues. Des fois pas de nez, des fois édentés, des fois un oeil au milieu de la bouche, ... ils viennent comme ça. Colorés surtout avec des à-plats et réhaussés d'un trait noir brut et épais. En sculpture, c'est la posture, la gestuelle et l'attitude qui m'intéressent. L'interaction entre les personnages aussi. Pas le détail du trait. Le foisonnement foutraque, coloré et spontanné, c'est mon truc !

Propos recueillis par Magali Chatard.

trait noir

Share Button
mentions